kartgable | BREL
Je suis un créatif, de nature curieux et sensible au milieu artistique. Un stylet à la main, je maîtrise les logiciels spécialisés. Je me dois d’être polyvalent, compte tenu de la variété des supports que j’utilise. Une bonne capacité d’adaptation est indispensable pour répondre au mieux à toutes sortes de commandes
Directeur Artistique Graphiste
15331
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-15331,mkd-core-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,burst-ver-1.6, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
 

BREL

BREL

Description

BREL, de Bruxelles aux Marquises

Une biographie musicale écrite et racontée par Jacques Pessis, interprétée par Nathalie Lhermitte, accompagnée par Aurélien Noël.
Nous célébrons cette année le 80ème anniversaire de la naissance de Jacques Brel. Un autre Jacques, écrivain, producteur et réalisateur de documentaires sur des artistes du music-hall, a décidé de lui rendre hommage en écrivant un spectacle qui nous raconte qui était Brel.
Jacques Pessis nous propose de découvrir l’envers du décor grâce à une multitude d’anecdotes sur le célèbre chanteur belge : ses débuts plus que difficiles, sa vie de famille, ses excès, ses choix…
Et pour faire revivre les chansons les plus emblématiques de Brel, Jacques Pessis s’est entouré de deux artistes bourrés de talent : Nathalie Lhermitte et Aurélien Noël, l’une au chant, l’autre à l’accordéon.
Le fait de choisir une chanteuse pour interpréter ces chansons est subtil. Effectivement, mettre un chanteur l’aurait tout de suite envoyé dans la fosse aux lions : il aurait forcément  été comparé à Brel, et la comparaison aurait certainement été difficile tellement Brel était et vivait ses chansons. Nathalie Lhermitte est une habituée du spectacle musical et sa voix, son interprétation, sa subtilité et sa force font merveille. Elle nous transporte de sa gouaille et met tout de suite le public dans sa poche. De plus, elle est accompagnée par un accordéoniste qui fait des miracles : seul musicien en scène, il arrive à envelopper chaque chanson d’une atmosphère très particulière.
Un large choix de titres nous est offert : « Le plat pays », « La valse à mille temps », « Vesoul », « Ne me quitte pas », « Les bonbons », « Les flamandes », « Quand on n’a que l’amour »… Les lumières et les ambiances sont superbes. Le décor est basique mais utile. Quant à la mise en scène, elle coule de source : c’est simple et efficace. Un grand moment d’émotion est proposé lorsqu’Aurélien Noël lit un courrier que Brel avait écrit à Piaf. Nathalie Lhermitte revient sur scène en Piaf, fond scène et de profil, pour lui lire sa réponse. Et c’est en Piaf qu’elle commencera une chanson avant de revenir en elle-même face public : l’émotion est à fleur de peau.

Categories
  • Affiche
Tags
  • Affiche